← Retour au blog

Pétrole : vers une transition énergétique en faveur du climat?


Posté le 05 octobre 2020 à 09:34:58 par Kokoï Team



Serait-ce un premier pas dans la transition vers une nouvelle économie décarbonée ? Conséquence directe de la crise sanitaire, BP vient de revoir à la baisse ses perspectives concernant le cours du Brent sur la période 2021-2050, en le plaçant autour de 55 dollars le baril.Le géant pétrolier  promet également de réétudier certains projets pétroliers et gaziers en phase d'étude préliminaire,en vue de la nouvelle transition énergétique mondiale. De son côté, Shell vient d'annoncer son engagement dans un objectif « zéro émission nette »pour 2050 au plus tard.

 

En parallèle de cet effondrement prévu par les géants du secteur pétrolier, un groupe d'une vingtaine d'investisseurs, estimé à près de 2 milliards de livres sterling d'actifs, a commencé de son côté à exercer une pression grandissante sur les entreprises pétrolières en faveur du climat et de l'environnement. Composé de fonds d'investissement et de pension,comme Sarasin & Partners, Jupiter Asset Management ou encore PKA, ce groupe appelle les géants pétroliers à inclure dans leur comptabilité les risques liés à l'environnement,  ainsi que les objectifs de l'accord de Paris sur le climat de 2015.

 

Quel que le soit le rôle de ces investisseurs dans les décisions à venir des géants pétroliers, celui-ci est bien décidé à ne pas s'arrêter là. Son objectif est de mettre en place des actions de pression similaires auprès de nombreuses autres entreprises dépendantes des énergies fossiles polluantes. Deloitte et KPMG, pour l'audit, sont notamment visés, de même que le groupe minier Rio Tinto, dans la sidérurgie.